Broux (Aux)

Une première hypothèse relie ce nom à des végétaux, broussailles (« broussis ») ou bruyères (« brucus »).

Autre possibilité, une origine dérivée du mot latin « broga », qui a donné « broue » et désigne dans nos régions une douve ou un talus séparant les champs. Ainsi, dans le briançonnais, l’expression « mener broue » signifie remonter la terre des talus (quand elle a été descendue par la neige).



Auteur : d’après Suzanne Ehrhard

--- [Dernière mise à jour: .] ---