Drevonne

Egalement orthographié « Drevenne », ce nom est à rapprocher de celui de plusieurs rivières de la région. Il peut également faire penser au chêne, « dervos » en gaulois.

Autre possibilité, ce nom pourrait – moyennant la perte de la première syllabe – dériver d’« Andrevon », forme du nom de personne « André » fréquente en Dauphiné.



Auteur : d’après Suzanne Ehrhard

--- [Dernière mise à jour: .] ---